Histoire

L'appartement est situé au cinquième étage d'un immeuble napoléonien, à l'emplacement de l'ancienne maison où vécut l'architecte Vauban, qui fut jadis le siège du Grand Hôtel Savoy, haut lieu parisien de rendez-vous artistiques et politiques jusqu'aux années 30.

Il fut racheté par la suite par M. Jacques Bounin, Commissaire Général de la République Française sous De Gaulle et signataire des premiers accords commerciaux franco-chinois en 1952.

Jacques Bounin organisa dans cet appartement de nombreuses réunions de ministres, politiciens et personnalités artistiques de la vie culturelle d'après guerre. Dans le salon on peut admirer la cheminée provenant du wagon de l'Orient Express dans lequel le Général Pétain signa l'armistice de 1918 près de Compiègne.

Il fut nommé par André Malraux Officier des Arts et des Lettres et Maire Adjoint délégué aux Affaires Culturelles de Nice, où l'on trouve une rue qui porte son nom. Grâce à cette fonction, il rencontra Chagall et il fonda le Musée Chagall à Nice.

Au cours de leur amitié, Chagall séjourna plusieurs fois dans l'appartement de la rue de Rivoli, notamment quand il peigna le plafond de l'Opéra Garnier. A cette époque, il fit un rare autoportrait qu'il offrit à son ami, et dont ce dernier fit donation à l'Opéra Garnier, ainsi qu'un portrait de Jacques Bounin qu'on peut toujours voir dans l'appartement.

Mme Olimpia Bounin qui pérennise l'esprit de la famille sera heureuse de vous raconter l'histoire des tableaux présents dans l'appartement lors de vos soirées.